Intégration d’un nouveau salarié : top 6 des bonnes pratiques

L’intégration d’un nouveau salarié est capitale, et ce dès son premier jour dans sa nouvelle entreprise. Cette période doit susciter en lui un sentiment d’appartenance tout en lui permettant de prendre ses marques et de rapidement gagner en autonomie. Savoir attirer les talents est tout un art, leur assurer une intégration réussie également. L’arrivée d’un nouveau membre au sein d’une équipe ne s’improvise pas, elle implique même une certaine préparation en amont. Suivez nos conseils pour améliorer votre processus d’onboarding !

J’ai besoin d’une formation pour apprendre à bien recruter mes collaborateurs.

L’intégration d’un nouveau salarié se prépare en amont de son arrivée

L’intégration d’un nouveau salarié passe entre autres par l’annonce de son arrivée. Selon la taille de votre entreprise et le nombre de collaborateurs y travaillant, vous pouvez profiter d’une réunion pour officialiser le recrutement et prévenir vos équipes. Si votre organisation interne ne vous permet pas d’organiser des réunions auxquelles sont présents tous les salariés de l’entreprise, un mail présentant le nouveau collaborateur et ses missions suffira à informer les effectifs. Le jour J, ce dernier ressentira ainsi que vous portez de l’intérêt à sa présence et à son intégration.

Vous préoccuper du bien-être au travail de vos salariés contribue notamment à alimenter votre démarche RSE.

La visite des locaux : un incontournable pour bien accueillir un nouveau collaborateur

Il est important que votre nouveau salarié se familiarise avec son environnement de travail. Dès son arrivée, prenez quelques minutes pour lui faire visiter le bâtiment d’entreprise, le service, les bureaux, ainsi que les espaces de pause. N’hésitez pas à profiter de ce moment pour être quelque peu informel, par exemple en lui signalant la présence de points de restauration agréables dans le quartier, ou en lui indiquant le jour où vous avez l’habitude d’organiser un after work avec vos collègues. L’intégration d’un nouveau salarié n’en sera que plus rapide si celui-ci sait qu’il à à faire à une équipe ouverte et accueillante.

Vous n’êtes pas à l’aise avec l’accueil des nouveaux collaborateurs ? Contactez un consultant RH !

Un poste de travail préparé pour favoriser l’intégration

La qualité de vie au travail intègre de nombreux aspects, parmi lesquels le fait de se sentir bien à son poste. Préparez donc le bureau du nouveau salarié quelques jours avant son arrivée en pensant à vous assurer du bon fonctionnement des équipements informatiques. Équipez-le en fournitures de bureau et anticipez la préparation de sa tenue de travail le cas échéant, cela lui évitera de vous solliciter à de multiples reprises pour demander les outils nécessaires à la réalisation de ses tâches. Enfin, n’oubliez pas les éléments pratiques, comme la fabrication du badge d’accès aux locaux ou de la carte du parking, ou encore la création de l’adresse mail personnalisée du salarié.

Vous ne savez pas vous organiser ? Téléchargez notre check list pour réussir votre onboarding.

Discutons-en ensemble !

Vous souhaitez optimiser vos entretiens professionnels obligatoires ? Contactez les experts d’Innov RH !

L’accueil d’un nouveau salarié à travers un livret

Lorsque l’on intègre une nouvelle fonction, de nombreuses informations sont à assimiler tandis qu’autant de questions nous traversent l’esprit. Aussi, il est judicieux de disposer d’un livret d’accueil, actualisé lorsque cela est nécessaire, afin de le distribuer aux nouveaux arrivants. Par exemple, ce document peut comporter :

  • des codes d’accès à des outils bien définis
  • le règlement de l’entreprise
  • un mode d’emploi des outils de communication internes
  • des documents informatifs sur l’activité de l’entreprise
  • la présentation des équipes

Votre nouveau salarié sera ainsi en mesure de s’imprégner plus rapidement des valeurs de la société et de son fonctionnement.

Proposer un accompagnement pour faciliter l’intégration du collaborateur

Il existe différents modèles d’intégration faciles à mettre en place en interne et contribuant pleinement au bien-être et au développement de l’autonomie du collaborateur. Ainsi, vous pouvez envisager de recourir :

  • au parrainage : le parrain est choisi sur la base du volontariat. Le plus souvent extérieur au service, il accompagne le nouvel employé dans son acquisition des codes de l’entreprise, l’oriente lorsqu’il fait face à des difficultés et le conseille.
  • au parcours de découverte : il s’agit d’occuper différents postes de travail afin d’avoir une vision globale de la production de l’entreprise, mais aussi de mieux se rendre compte de la coopération entre les services.
  • au passage de relais : il s’agit de faire travailler ensemble l’ancien salarié et son remplaçant au poste sur une durée d’un à trois mois. Le nouveau collaborateur a donc le temps de prendre ses marques tout en bénéficiant d’une formation optimale.

N’hésitez pas à solliciter nos experts du conseil en management pour préparer ces entretiens !

Des points réguliers pour s’assurer de la bonne intégration du salarié

Dans un contexte d’arrivée d’un nouveau collaborateur dans les équipes, il vous faudra évaluer son ressenti pour vous assurer qu’aucun élément relatif à son intégration ne vous ait échappé. Prenez le temps de faire des points avec lui, durant lesquels vous pourrez évoquer sa prise en main des outils propres à l’entreprise, la maîtrise de ses tâches, ses relations avec les collègues ou encore son sentiment face au poste.

Cela témoigne de l’intérêt que vous portez à son épanouissement au travail et à sa motivation. Bien intégré, votre nouveau collaborateur aura envie de donner le meilleur de lui-même et de rester performant.

Ça vous parle ? Échangeons ensemble sur votre politique d’intégration des nouveaux salariés !