Qu’est-ce que l’holacratie ?

L’holacratie est un concept d’organisation 100% agile qui s’inscrit dans une démarche de  conduite du changement et de lean management. C’est un système de gouvernance innovant et opérationnel qui conduit une entreprise à se détacher des structures hiérarchiques et pyramidales habituelle.

Les origines de ce concept datent de 2001 où des recherches sont menées par Brian Robertson. Ses conclusions aboutissent à la publication d’un ouvrage en 2015 : Holacracy, The new management system that redefines the management.  

L’holacratie est un véritable projet de transformation entraînant une redéploiement de l’entreprise. Cette forme d’organisation pousse à sortir de sa zone de confort. Avant toute transformation, les entreprises doivent s’assurer qu’elles disposent des ressources internes suffisantes. Un sous-effectif en terme de nombre de collaborateurs entamerait la réussite de ce projet. Étant donné que, les équipes sont fortement impliquées dans ce remaniement. Expérimenter l’holacratie c’est faire preuve d’agilité, de souplesse, le tout au service d’un mieux-être, d’une gestion de projet réussie et du succès de l’entreprise.

Les entreprises s’inscrivant dans des pratiques managériales non conventionnelles sont des entreprises ayant envie d’innover, de tester la réactivité des équipes puis permettre aux managers d’évoluer et de motiver les équipes de travail.

Envie de transformer votre entreprise ? parlez en avec un expert RH !

Définition de l’holacratie

L’holacratie c’est avant tout une méthode de management agile opérationnel qui par conséquent brise les codes du management hiérarchique et pyramidal. La fonction de manager disparaît et son rôle est réparti sur plusieurs personnes au sein de l’entreprise. Au vu de la posture des managers, l’objectif est d’instaurer un système de management complètement horizontal qui favorise l’échange et la communication entre les collaborateurs d’une même entreprise. 

Vous souhaitez mettre en place une organisation en holacratie ?

L’holacratie se base sur un système de cercles de compétences opérationnelles. Chaque cercle de compétences travaille ensemble en s’appuyant sur : 

  • La réponse à une raison d’être 
  • Le domaine d’exercice du cercle : gouvernance partagée 
  • Les actions sur lesquelles intervient le cercle : les redevabilités 

Chaque cercle est autonome et indépendant dans son domaine d’action. Les autres cercles ne peuvent intervenir dans les missions du cercle concerné. 

Dans les différents cercles, il peut exister des sous-cercles si nécessaires. La structure de l’holacratie répond au besoin d’une entreprise et de ses collaborateurs tout en respectant ses ressources disponibles. Un fonctionnement favorisant le leadership des membres de chaque cercle, effectivement les prises de décision et la communication y sont plus fluides. 

En holacratie la culture de l’entreprise fait sens et est intégrer dans l’esprit de chaque collaborateur.

Schéma d'organisation de l'holacratie

Schéma : le fonctionnement de l’holacratie

La hiérarchie bouleversée

Le système brise entièrement les codes de la hiérarchie ordinaire. Grâce au système de l’holacratie, une personne peut avoir plusieurs rôles donc des responsabilités plus variées. Chaque membre a pour mission de répondre à la raison d’être de son rôle et à ses objectifs de redevabilité. Chaque groupe de salariées est donc autonome et s’auto-régule, contrairement à la hiérarchie traditionnelle qui fonctionne sur un système décisionnel type “top down”.

Quelle différence entre holacratie et entreprise libérée?

La plupart du temps, le terme holacratie s’associe avec la notion d’entreprise libérée. Cependant, attention à ne pas les confondre : 

  • L’holacratie désigne la gouvernance générale d’une entreprise. C’est-à-dire, la façon de prendre les décisions, la gestion et l’organisation des équipes de travail et de leurs missions. 
  • L’entreprise libérée incarne la fonction même de l’entreprise concernée. Elle se définit par une raison d’être et par des valeurs qui lui sont propres. 

Il faut savoir que ces deux notions sont entièrement complémentaires. Une holacratie peut très bien s’instaurer dans une entreprise libérée et vice-versa.

En savoir plus sur l’entreprise libérée !

La fonction du management agile

Elle est la représentation même du management agile et permet une prise de responsabilité des collaborateurs variée et épanouissante. Avec les nouveaux modes de travail actuels, les collaborateurs sont en demande de système de management innovant et en adéquation avec l’évolution de la Société.

Devenir manager agile c’est avant tout assurer une flexibilité des conditions de travail en gardant en tête l’objectif : fédérer les collaborateurs.  Un bon manager s’assure de la cohésion et du bien-être de leurs équipes.

Les rôles en holacratie

Même si l’holacratie reste un système très souple, il est nécessaire d’établir des rôles qui assurent son bon fonctionnement.  

Dans chaque cercle, nous retrouvons un facilitateur qui aura pour but de favoriser les échanges et de stimuler l’intelligence collective. Il saura créer un climat de confiance favorable à l’innovation et à la co-construction. Découvrez notre approche de la facilitation

Nous pouvons aussi citer le secrétaire en holacratie qui a pour redevabilité l’interprétation des gouvernances au travers de comptes-rendus et l’organisation des différentes réunions.  

Et enfin, le dernier rôle essentiel au bon fonctionnement de l’engrenage est celui du Second Lien en holacratie.  Celui-ci assure les relations entre les différents cercles.

Définir vos rôles avec un expert

Comment fonctionne l’holacratie ?

Toujours, dans le but de veiller au bon fonctionnement du système, plusieurs actions sont mises en place : 

  • La réunion de triage permet  de faire des bilans hebdomadaires sur l’humeur des collaborateurs et sur les missions de chacun. Tous sont dans une optique de dialogue et de prise de parole avec intention, ex : je me sens comme ceci car il s’est passé cela. 
  • La réunion de gouvernance : C’est un point mensuel qui permet la révision et la redéfinition des rôles dans chaque cercle.

L’holacratie et ses bénéfices

L’adoption d’une gouvernance et d’un système de management agile favorise l’autonomie des collaborateurs. Ce mode de fonctionnement possède de nombreux bénéfices. 

Le premier bénéfice d’un système en holacratie mis en place dans une entreprise est l’engagement des collaborateurs. En effet, ceux-ci se sentent bien plus impliqués et engagés dans leurs missions, par conséquent la productivité et le leadership de ceux-ci est augmentée. 

Finalement, il est évident qu’un tel système favorise la créativité et donc l’intelligence collective.

Dans un système en holacratie la qualité de vie au travail est primordiale. Ces nouvelles pratiques managériales transversales,  la question de bien-être au travail est traitée avec importance.

les limites de cet exercice 

Une entreprise qui débute une telle transformation organisationnelle est confrontée à des tensions. Effectivement, c’est une transformation qui sort des codes habituels dans ces conditions certains collaborateurs peuvent être réticents ou ne pas comprendre les nouvelles démarches à suivre. Il est donc nécessaire de de se faire aider et guider par un expert en management consulting dans le cadre d’un tel changement.  Un consultant pourra piloter votre projet de transformation managériale. Un coaching en management permet d’actionner les bons leviers. 

Que vous soyez une start-up, une PME ou une grande entreprise, Innov RH vous accompagne et vous propose des solutions pour mettre en place un système d’organisation en holacratie dans votre entreprise.

Contactez nous sur notre formulaire de contact